Création le 24 mai 2019 au Théâtre de Lorient , suivie d’un concert à la Scène Nationale du Quartz le 29 mai 2019.

———-

Les ensembles Sillages et Nautilis

Dans ce projet constitué de quatre musiciens de Jazz et de quatre musiciens issus de la musique classique contemporaine, il n’est pas question d’une simple rencontre musicale entre ces deux groupes aux démarches si di érentes, mais bien d’une relation nouvelle entre huit musiciens et leur expressivité singulière. Une des raisons de ce rassemblement est qu’ils sont tous avant tout au service d’une expérience musicale, scénique et visuelle.
L’objectif est de personnaliser la partition et d’établir une relation de
qualité indispensable à une ambition poétique commune. Sur le plateau, la pensée musicale des lumières, la dimension phonographique de la partie électroacoustique, ont pour vertu de faire entendre autrement en inventant des con gurations renouvelées de l’écoute.

Le parti pris

La grande forme est d’environ une heure. Elle est constituée de plusieurs mouvements qui ont pour caractéristique de privilégier souvent un binôme di érent de musiciens ou des trios. Les transitions entre ces mouvements sont d’une autre nature, avec des textures tutti.

Une partie électroacoustique de nature principalement phonographique, avec des sons empruntés à la réalité, joue le rôle d’un hors-champ. Elle ajoute une nouvelle dimension, travaillant sur la mémoire collective, ouvre des brèches sur de mini-narrations, faites de paroles, ambiances, événements, et références.

Le terme «Minéral», mot-clé poétique, a guidé Benjamin de la Fuente dans son processus d’écriture.

Le terrain de jeu

Les musiciens sur le plateau ont à leur disposition plusieurs zones de jeu utilisées en fonction de la nature musicale de la partition. Les déplacements et les modi cations des places des instrumentistes permettent de créer des véritables reliefs sonores en intégrant l’espace scénique comme un paramètre à part entière de la partition.

La création de la lumière n’est plus envisagée comme un simple accompagnement de la musique, comme une ambiance enveloppante, mais bien comme une voix polyphonique supplémentaire. C’est une lumière capable d’être aussi bien rythmique que de surgir d’une harmonie et d’en inventer même son prolongement.

Benjamin De La Fuente

 

DISTRIBUTION

Benjamin de la Fuente

composition et électronique en live

Nicolas Bazoges

Lumières

Sylvain Thévenard 

Son

Ensemble Nautilis

Céline Rivoal : Accordéon
Frédéric B.Briet : Contrebasse
Nicolas Pointard : Batterie
Christophe Rocher : Clarinettes (Basse, Bb et Eb)

——–

Ensemble Sillages

Lyonel Schmit : Violon
Stéphane Sordet : Saxophones baryton et basse
Ingrid Schoenlaub : Violoncelle
Hélène Colombotti : Percussions

Zones Libres from Ensemble Nautilis on Vimeo.

 

 


Calendrier

Fevrier 2018 : premières rencontres improvisées entre les musiciens

Automne 2018 : deux résidences de trois jours avec le compositeur.

Du 21 au 23 mai 2019 : répétitions et création lumière au Théâtre de Lorient, CDDB.

24 mai 2019 : concert au CDDB

29 mai 2019 : concert au Quartz, Scène Nationale de Brest

———-

DOSSIER TÉLÉCHARGEABLE ICI