Christophe Rocher
Clarinette

Nicolas Péoc’h
Saxophone

Vincent Raude
Electronique

Fréderic B.Briet
Contrebasse

Philippe Champion
Trompette

Christofer Bjurström
piano

Nicolas Pointard
Batterie

Céline Rivoal
Accordéon

Matthias Mahler
Trombone

Robin Fincker
Saxophone

Christophe Rocher

Ses activités sont principalement occupées par le jazz et la recherche du langage « compositionnel », ou la musique totalement improvisée, activiste de la scène musicale, membre de la coopérative artistique Marmouzic, et fondateur de l’association Penn Ar Jazz à Brest et de l’ensemble Nautilis. Christophe a toujours cherché par sa musique à vivre l’instant, à étonner et à développer ses propres voix sonores.

Il a joué au fil du temps dans de nombreux projets du jazz, de la musique improvisée, de la musique contemporaine, électronique aux cotés de Bernard Lubat, Paul Rogers, Hasse Poulsen, Jacques Di Donato, Jacques Pellen, Michel Doneda, Christofer Bjurström, Yuri Yaremtchuk, Yukiko Nakamura, Pascale Labbé, Jean Morière, Edward Perraud, Nicolas Mahieux, Jean-Luc Landsweert, Christophe Lavergne, Olivier Benoit, Claude Tchamitchian, Gualtierro Dazzi, Naab, Carlo Rizzo, Géraldine Keller, Roger Turner, Daunik Lazro, Jean-Philippe Morel, Assif Tsahar, Elise Caron, Hamid Drake, Joëlle Léandre, Jeb Bishop, Rob Mazurek, Nicole Mitchell, Sylvain Thévenard, Jo Fonda …

né à Clichy en 1967, il se passionne pour toutes les musiques depuis toujours. Ayant débuté la pratique musicale à 5 ans, il considère la clarinette comme un terrain de recherche et d’expérimentation depuis le début de son apprentissage.
Il a suivi un cursus classique au Conservatoire de Musique de Clichy, parallèlement à ses études d’Ingénieur en Intelligence Artificielle jusqu’en 94.
En 1990, il part 3 mois en Amazonie Équatorienne pour collecter des musiques traditionnelles des indiens Shuars avec l’ethno-musicologue et ami Pierre Salivas (CD « Le monde Sonore des Shuars » (Anent Shuar) en 95)

Il débute sa carrière de musicien professionnel en 93 dans « Oxyde de Cuivre » tournées européennes jusqu’en 2000 (CDs en 95 et 99) et avec le quartet « CLAXES ».
il crée « Closed Mountains » ensemble de création musicale avec les musiciens ukrainiens (Roman Ros et Yuri Yaremtchuk) en 1996, entre musique improvisée et compositions (tournée en Ukraine en 99, en France en 2000, CD en 99 chez Jazzland).

En 97 Christophe crée l’association Penn Ar Jazz (2 festivals, une programmation régulière et de nombreuses actions en direction des publics, autour des musiques de jazz et improvisées). Durant 10 ans, il a encadré les « Luisances », rencontres de musique improvisée à Brest. Il continue aujourd’hui de s’impliquer activement, en tant qu’artiste, pour accompagner le développement territorial du projet de Penn Ar Jazz.
Il a créé Marmouzic, structure de production artistique avec Christofer Bjurström et Catherine Le Flochmoan dans le but de produire et accompagner leurs créations. Puis en 2014, l’association NEMO qui produit les créations de l’ensemble Nautilis.

Aujourd’hui, Christophe assume la direction artistique de l’ensemble Nautilis, anime un programme d’échange artistiques (ARCH) et culturels entre les musiciens de Chicago et ceux de l’ensemble Nautilis. Joue dans l’ensemble de musique electro-acoustique Boréal Bee, dans le Circum Grand Orchestra et au cotés de nombreux musiciens de jazz français. Il joue au sein du dispositif « The Bridge » créé par Alexandre Pierrepont (échange entre musiciens français et américains) et dans de nombreuses créations musicales en France et à l’étranger.

En 2001 :

Il crée le « Klektic Orkestra » avec Etienne Callac, Karl Gouriou, Christofer Bjurström, Christophe Lavergne, invité : Jacques  Pellen.

En 2002:

il participe à d’autres ciné-concerts crées par Christofer Bjurström en quartet (avec Cécile Girard : violoncelle et François Malet : batterie) et sextet : « la belle nivernaise » de Jean Epstein, « Cauchemar et Superstition », ciné-concert pédagogique avec 40 musiciens…

Création aux cotés de la comédienne Monique Lucas et du metteur en scène Eric Houguet de « Aucun de nous ne reviendra » d’après Charlotte Delbo.

En 2003 :

création « Le Cirque de Chambre » de Jean Morière, aux cotés de Naomi Mutho, Hughes Germain, Olivier Benoit, Edward Perraud …

création « Short Connexion » de Gualtiero Dazzi aux cotés de Carlo Rizzo, Naab, Géraldine Keller, Christofer Bjurström…

Rejoint « l’Aérophone» aux cotés de Michel Donéda, Fabrice et Laurent Charles, Sébastien Cirotteau …

En 2004:

enregistrements en 4tet avec Pascale Labbé / Paul Rogers / Edward Perraud

concerts en trio avec Paul Rogers / Edward Perraud

joue avec la Compagnie Lubat

En 2005 :

Création de « La Marmite à Sons » : orchestre variable pour non-musiciens dans le cadre des ateliers democratiques du Quartz (scène nationale de Brest). Il renouvelera cette expérience chaque année jusqu’à aujourd’hui avec des publics différents (familles, écoles d’arts, maisons d’arrets, scolaires … )

Il crée le trio « Extenz’O » avec Edward Perraud et Olivier Benoit de musique totalement improvisée (CD en 2007) ils jouent au Festival Beta project à Pau, Festival d’Uzeste, Le Petit Faucheux (Tours), au Pannonica (Nantes), à D’jazz au bistrot à St Claude et à la Malterie à Lille, Théâtre de bouffe du Nord (Paris), à France musique (à l’Improviste) …

Depuis cette année, Christophe intègre le Circum Grand Orchestra (deux Cds entre 2005 et 2011, création de l’orchestre Feldpath d’Olivier Benoit avec 32 musiciens)

il participe au Sextet « Apsis » de Nicolas Pointard et joue avec la Compagnie Lubat.

En 2006:

il crée l’Art Ensemble of Brest au Quartz scène nationale de Brest.

il participe au CD « Esprit de Sel » d’Hughes Germain avec l’ensemble Sillage dirigé par Phillippe Arii-Blachette

en 2007/08 :

joue en duo avec

Assif Tsahar, Daunik Lazro, Christofer Bjurström , Erwan Keravec, Christian Pruvost, Hughes Germain (siestes musicales)

Tournée avec l’Art Ensemble Of Brest (Libre Fanfare de scene et de place de village)

participe au Nimbus (formation de 6 mois autour de la musique d’Aka Moon) avec Fabrizio Cassol

au service d’autres :

Trio Jean Moriere, APSIS, Courants d’airs (Ly thanTien Danse, voix, Géraldine Keller voix, Christophe Rocher Clarinettes), Circum Grand Orchestra, Felthpath, Hughes Germain (« Esprit de sel »), Christofer Bjurström Quartet, Ciné-concerts de Christofer Bjurström, Ciné-concert les onzes diables de Stéphan Orins

Création du BD-Concert sur la bande dessinée de Kriss et Etienne Davodeau: « Un Homme est mort » qui tourne encore aujourd’hui (avec Sylvain Thevenard, Electronique, Olivier Benoit, Guitare et Jean-Philippe Morel, Contrebasse).

en 2009:

Création du spectacle Passage Secret pour jeune public, avec Christofer Bjurström et Elise Caron (tournées en 2009, 2010 et 2011)

En 2010 et 2011 :

Création de Boreal Bee, en duo avec Sylvain Thevenrd, au Petit Faucheux, Tours.

Création du Grand Ensemble Nautilis

Joue en Duo avec Jacques Di Donato (tournée en Ukraine)

en Tournées : Passage Secret, Circum Grand Orchestra, Création du Christofer Bjurström 4tet (CD : « Ookpik »), participe au Nimbus Orchestra (formation de 6 mois autour du M-Base) avec Steve Coleman.

Anime avec Christofer Bjurström le jumelage (Penn Ar Jazz) avec le Collège J Prevert de St Pol de Léon

En 2012 :

Christophe est à l’initiative de la création de l’ARCH (dispositif de création et d’échanges artistiques entre Brest et Chicago) en collaboration avec l’AACM et l’Umbrella de Chicago, Penn Ar Jazz et le musée du Quai Branly. Nombreux concerts dans ce cadre en France et aux Etats-Unis

En 2013 :

nouveautés :

résidence avec le danseur Pierre Jallot à Saint Brieuc, création d’une forme de 20 mn.

Nouvelle création du Circum Grand Orchestra à la scène nationale « la rose des vents », Lille

Nautilis : création d’un concert JP, Création du Quintet « Bonaventure Pencroff » au sein de l’ARCH, avec Jeb Bishop, Rob Mazurec, Alexandre Pierrepont, Frédéric Briet et Nicolas Pointard.

En 2014/15 :

Nouvelle création du Circum Grand Orchestra sous la direction de Christophe Hache.

Nautilis : création d’un concert JP en Trio, Création du Groupe Bonaventure Pencroff au sein de l’ARCH, avec Jeb Bishop, Rob Mazurek, Alexandre Pierrepont, Frédéric Briet et Nicolas Pointard

Création du triptyque « Nos Futurs » de Boreal Bee avec 3 voix d’hommes (Anne-James Chaton, Beňat Achiary, Mike Ladd)

Création et composition du photo-concert Regards de Breizh, Nautilis joue la Bretagne de Guy Le Querrec.

Création en octobre 2015 du Third Coast Ensemble, grand ensemble franco-américain

En 2016 :

création « Nos Futurs? »

spectacle Jeune Public « Rrêve Sélavy »

Tournée The Bridge avec Nicole Mitchell, David Boykin, Christian Pruvost et Lionel Garcin

Discographie  sélective:

  • • Third Coast Ensemble / dir : Rob Mazurek (RogueArt 2017)

    Nos Futurs ? (Abalone Production 2016)

    • Regards de Breizh (Innacor 2016)

    Circum Grand Orchestra (CircumDisc 2014)

    Bonadventure Pencroff (Marmouzic 2013)

    Nautilis (Marmouzic 2012)

    Ookpik – Christofer Bjurström Quartet (Marmouzic 2011)

    Le ravissemenent, Circum Grand Orchestra (CircumDisc 2010)

    Carnet de voyage pour un voyageur immobile (Marmouzic , Christofer Bjurström)

    Le Disque Vert, Arnaud Le gouefflec (2009)

    Esprit de Sel ,Hughes Germain (Césaré 2009)

    Extenz’O (Marmouzic 2007)

    Duo Bjurström-Rocher (Marmouzic 2005)

    Circum Grand Orchestra (CircumDisc 2005)

    Les Lèvres nues (Nûba/ Orkhêstra)

    Closed Mountains (Jazzland)

    http://www.christopherocher.eu

Presse

la musique circule, respire, le discours est fluide. Une musique improvisée sans oeillères avec un goût affirmé pour des mélodies et des rythmes naissant d’alliages de timbres originaux. Une certitude : Christophe Rocher se hisse vers le sommet de la liste des « clarinettistes français qui comptent ».

thierry Giard « culture jazz »

Il est étonnant de noter comme tant de cruauté savante avec la matière sonore débouche sur tant de poésie musicale… dire depuis le souffle jusqu’au son, l’avènement de la mélodie … un travail de recherche qui en surprendra plus d’un, à mi-chemin entre musique écrite et improvisation »

Gaëtan Le Guern, Ouest France

Nicolas Peoc’h

Saxophoniste et compositeur, Nicolas Péoc’h débute son apprentissage musical à l’ENM de Quimper au début des années 90. C’est au sein de la classe de saxophone dirigée par Jean Luc Preneta qu’il débute la pratique du jazz et des musiques improvisées, participant à des ateliers et créations avec des musiciens tels Gérard Marais, Pascal Salmon, L’ONJ Didier Levallet ou Ivan Montoya.
Parallèlement à des études de musicologie, poursuivies jusqu’à la Maîtrise, il commence au tournant des années 2000 à se produire régulièrement avec diverses formations, parmi lesquelles l’Orchestre de Jazz de Bretagne, Mohawk (free jazz), Mango Verde (salsa), ZEST (jazz de rue). Progressivement, il va s’intéresser aux musiques d’avant-garde, et plus particulièrement à la musique de Steve Coleman, à laquelle il consacre son mémoire de Maitrise. Entre de 2004 et 2011, il participe à plusieurs reprises à l’orchestre éphémère Nimbus Orchestra, où il précisera sa pratique musicale auprès de musiciens importants dans le paysage du jazz contemporain, comme Guillaume Orti, Fabrizio Cassol, Geoffroy de Masure, et Steve Coleman. Il participe également en 2010 au summer workshop du F-IRE Collective à Londres, dirigé par Barak Schmool et Stephane Payen.
En 2006, avec Nicolas Pointard et Lionel Mauguen, il fonde Oko, quartet résolument énergique où se croisent écriture exigeante et énergie brute. Entre 2008 et 2011, Oko travaille avec deux percussionnistes au sein du projet Rah-slup qui fait le pont entre les musiques d’Afrique de l’ouest et celle du quartet.
Il participe en 2010 au quartet Nemo, dirigé par le contrebassiste Fred Briet, puis crée le duo Clouds, avec le même Fred Briet. Il fait également partie de Nautilis, grand ensemble brestois dirigé par Christophe Rocher, créé en 2010 également, au sein duquel il participe au projet ARCH, jouant ainsi avec des musiciens de Chicago et New York (Michael Attias, John Hebert, Mike Reed, Mary Halvorson, Steve Berry, Christopher McBride). C’est à cette occasion que naît le projet Energie Noire avec Vincent Raude (électronique).
En mars 2012, il crée avec Johan Blanc (tb), Benoît Lugué (b) et Vincent Sauve (dms), rencontrés lors du Nimbus dirigé par Steve Coleman, le quartet The Khu.
Lors de collaborations ponctuelles ou de remplacements, on a pu l’entendre dans diverses formations : [ZON], l’Orchestre du Festival Interceltique de Lorient, Sambaka, Dale Cooper Quartet, Hévia, Ain Soph Aur, Six Machine, Breizh Jazz Workshop avec D. Squiban, Les Repris de Justesse, Rotule, etc… Il s’est produit dans de nombreux lieux dédiés au jazz et aux musiques actuelles, parmi lesquels Le Vauban (29), Marathon Jazz Festival (Bruxelles), Atlantique Jazz Festival (29), le Pannonica (44), l’Ubu (35), Festival de Malguenac (56), La Cave Dimière (94), Festival Interceltique (56), La Villette (75), Les Hivernautes (29), la Dynamo de Banlieues Bleues (93), Jazz Club Lionel Hampton (75), Le Pixie (22), Le Puzzle (14), La Fabrica’son (92), Jazz à Vannes (56), Festival Kan al Loar (29), des Scènes nationales (Lorient, Brest, St Brieuc, Quimper), ainsi que lors de tournées à l’étranger (Allemagne, Luxembourg, Cambodge, Pérou, Uruguay).

Discographie Sélective :

  • « Oko », Oko, offoron records #003, 2008
  • « Rah-Slup », Rah-Slup, offoron records #006, 2009
  • « Hot House », Orchestre de jazz de Bretagne, autoproduction, 2011
  • « Bruits domestiques de comportement », Oko, offoron records #010, 2012
  • « Nautilis », Nautilis, marmouzic 08, 2012
  • « Happy ? », The Khu, offoron records #015, 2014

            Après une formation de piano classique et de musique de chambre, Christofer Bjurström a rapidement dirigé sa curiosité vers de multiples formes musicales (pop, musiques traditionnelles, jazz, musique contemporaine, acoustique et électronique). Au delà de la musique pure, c’est également vers le lien entre spectacle et musique vivante qu’il a orienté son éclectisme, en composant pour le théâtre et le cinéma, plus particulièrement pour le cinéma muet en ciné-concert.

            Rester soi-même, conserver et développer son univers personnel, tout en fréquentant d’autres musiciens, d’autres artistes, d’autres arts, a toujours été le moteur de son activité. Que ce soit en travaillant avec des chanteurs et chanteuses (Karin Trow, Eva Schwabe, Céline Caussimon, Annie Papin, Manu Lann Huel), des réalisateurs (court-métrages de Frédéric Tangy de 1984 à 1997), des compagnies théatrales (Théâtre de la Mascara, Eric Frey, Daniel Mesguich, Jean Bollery, Jacques Destoop, Mychel Chénier, Guy Abgrall, Pascal Guin et le Théâtre Bleu..), des conteuses (Colette Avril) ou en composant des musiques de ciné-concerts pour des films muets (une quarantaine de films sont à son répertoire), Christofer Bjurström s’est toujours attaché à creuser son propre univers tout en le mettant au service des autres.

            Son parcours est ainsi jalonné de créations de groupes sous sa (co)responsabilité (Bjurström Sextet, Quartet Ookpik, duos avec Christophe Rocher, Agnès Vesterman, et Vincent Raude) et de participations à d’autres projets (groupe « Nord-Sud », projet « Short Connection » de Gualtiero Dazzi, ensemble Nautilis). Tout en creusant le travail d’écriture et d’improvisation, il multiplie également les rencontres (coorganisation des rencontres de musique improvisée « Les Luisances » à Brest avec notamment Michel Doneda, Ramon Lopez, Pascale Labbé, Edward Perraud, Hughes Germain….) et rencontres dans le cadre du projet Arch, piloté par l’ensemble Nautilis (Matt Bauder, Hélène Labarrière, Famadou Don Moye, Eric Echampard, Fabrice Martinez, Lou Malozzi….).

             Avec Catherine Le Flochmoan, il dirige également la compagnie Jeune Public Marmouzic avec laquelle il crée de nombreux spectacles Jeune Public (Okalik, Le Voyage d’Hipollène, Le Voleur et la Princesse….) .

            Les axes de création pour 2018-2019 sont mutiples :

  • un parcours en piano solo, avec un nouveau répertoire, « L’Ecume de Mai », ainsi qu’un vlog musical « Le Monde en Echo ».
  • un parcours en duo avec Vincent Raude
  • une nouvelle création avec le comédien Pascal Guin et Le Théâtre Bleu mêlant texte, dans et musique : « Le Colonel Barbaque » en 2018.
  • deux ciné-concerts : « L’Etroit Mousquetaire de Max Linder, avec Jacques Cambra et Franck Tortiller, pour la Scène Nationale de Sceaux, et « Le Voleur de Bagdad » de Raoul Walsh, en quartet.

            La Compagnie Marmouzic, Christofer Bjurström, Catherine Le Flochmoan, Leonor Canales/ Compagnie A Petit Pas, Hughes Germain se sont regroupés dans la Coopérative Artistique 109, aux côtés de Bénédicte Abélard et Delphine Seïté.

 DISCOGRAPHIE :

Vincent Raude est né à Brest en 1979. C’est à l’âge de cinq ans qu’il commence la pratique de la musique par les percussions classiques et la batterie. Il s’initie aux musiques électro-acoustiques alors qu’il n’a que onze ans, et c’est au même moment qu’il commence la guitare électrique. Cette période brestoise sera l’occasion pour Vincent de faire ses premiers pas sur scène et en studio avec des groupes de rock (à la batterie), de jazz et de reggae (à la guitare) et aussi de réaliser ses premières pièces électro-acoustiques destinées à des créations chorégraphiques pour des classes de danse contemporaine.

En 2001, il intègre le Conservatoire de Brest Métropole Océane en tant que professeur de guitare moderne. Il occupera ce poste jusqu’en 2011, assurant également les cours d’acousmatique ainsi que la Coordination du Département des Musiques Actuelles Amplifiées. Cette activité au sein du conservatoire de Brest sera aussi pour lui l’occasion de mener diverses expériences de sensibilisation et d’actions culturelles autour des nouvelles technologies et des musiques électroniques dans des écoles, collèges et lycées.

En 2004 il crée le projet Lower Groundz, avec lequel il réalise (écrit, enregistre et mixe) deux albums en auto production. C’est avec des musiciens de divers horizons (jazz, arts de rue, reggae, musiques traditionnelles…) qu’il produit ici un dub qui déviera ensuite vers l’electro-jazz et le duo avec le trompettiste Brian Ruellan. A cette période il compose également de nombreuses musiques pour des spectacles de danse contemporaine et de théâtre.

En 2008 débute le projet Upwellings. C’est un projet solo orienté dub-techno relayé par un certain nombre de labels et DJs qui donnera naissance à plusieurs EPs ainsi qu’à deux albums en 2010 et 2013 (label Zeecc). En 2014 ce projet signe avec les labels Telrae (Allemagne) et Moshitaka (USA), puis en 2016 avec Tiefenrausch (Allemagne), pour des sorties vinyles très remarquées dans le réseau. Avec ce projet, Vincent se produit dans toute l’Europe en club ou en festivals.

Il rejoint en 2010 le projet Nautilis (Grand Ensemble de jazz en Bretagne), ce qui crée non seulement pour lui l’opportunité de confronter ses pratiques électroniques à l’univers du Jazz contemporain mais aussi l’occasion de diverses rencontres et collaborations avec des artistes de la scène jazz internationale (projets ARCH). Ainsi, ces dernières années, il a pu travailler et monter sur scène aux côtés de : Michael Zerang, Matt Bauder, Lou Mallozzi, Hélène Labarrière, Steve Berry, Chad Taylor, Irvin Pierce, Alexandre Pierrepont, Samuel Blaser, Peter Bruun, Josh Abrams, etc…

C’est au sein de Nautilis que Vincent fait la connaissance du saxophoniste Nicolas Péoc’h avec qui il monte le duo Energie Noire en 2013. Ce duo partira en tournée à Chicago en 2014 et sortira un premier album, fruit des rencontres avec les musiciens de la scène locale. En 2015, Vincent participe à la création du Third Coast Orchestra (grand orchestre franco-américain intégrant les membres de l’ensemble Nautilis ainsi que huit musiciens américains : entre autres, Nicole Mitchell, Jeff Parker, Mazz Swift, Tomeka Reid) sous la direction de Rob Mazurek.

Depuis 2012, il joue et écrit pour le groupe Yonnbi (guitare), c’est un projet de création autour des propositions musicales du griot Oumar Fandy Diop (Sénégal). Il s’illustre aussi comme bassiste au sein des projets « Lorca » de Carol Delgado et du Secret Church Orchestra d’Olivier Leroy (création Vieilles Charrues 2015) . Il réalise toujours des musiques pour la danse : « Machin Machine » pour la compagnie Les Gueules d’Atmosphère (2014), « Grammes » (2013) et « Gê » (2014) pour le chorégraphe Gaël Sesboué ou encore «Cri(e)s » (2016) pour Marie-Laure Caradec. Il participe aussi à la réalisation de la musique du projet pluridisciplinaire « Vous n’êtes pas là par hasard » (accompagnement DRAC) pour la compagnie Hiatus, et travaille à la création du répertoire de son propre trio (avec les batteurs Nicolas Pointard et Olivier Pellan).

—-

Discographie sélective:

Energie Noire:

– « Snow Motion » EP 2010 [ECc019] (Zeecc)

– « Loitering The Loop » 2015 (Némo)

Upwellings:

– « Tales From The Underworld » EP Vinyle 2017 Tiefenrausch011

– « Dubbin’ At The Strobe » EP vinyle 2015 Telrae028

– « Blue Line Dubs » EP vinyle 2014 MOSHItaka004

– « Zu Zürich Dubs » EP vinyle 2014 Telrae021

– « Ascend » album CD 2013 [ECc050-2013] (Zeecc)

– « Distant Dubs » EP 2011 [ECc035] (Zeecc)

– « Crackles » album CD 2010 [ECc024] (Zeecc)

– « Snow Motion » EP 2010 [ECc019] (Zeecc)

– « Dubism » EP 2009 [ECc003] (Zeecc)

et aussi sur les compilations des labels EchoGarden #1, #2,  #3, Frames (Kina Music), Vielspass 008, Radiant Child’s, Subpiele, etc…

Ensemble Nautilis:

– « Regards de Breizh » 2016 (Innacor)

– « Nautilis » 2012 (Marmouzic productions)

Lower Groundz:

– ”steel station” album auto-produit (2006)

– ”lettah box” sur le DVD “in isolation”, UK (2006)

– ”…station…” album auto-produit (2004)

Global Purpose:

– ”Pacha mama” pour la compilation Blue Flame Dub 4, Japan (2004)

Contrebassiste, improvisateur, interprète, enseignant, producteur, né le 30 juin 1962, à Paris.

Il étudie la contrebasse auprès de Jean-François Jenny-Clark.

Vers 1980 il débute sa carrière de musicien dans le Quartet Spiral de Simon Goubert, puis dans Magma-Offering et Alien Quartet/Trio de Christian Vander. Jusqu’en 1990 il jouera dans de nombreuses formations en tant que sideman, avec des musiciens tels que : Emmanuel Bex, Georges Brown, Steve Grossman, Michel Graillier, Alain Jean Marie, Siegfried Kessler, Aldo Romano, Alvim Queen …

Vers 1990, il rencontre Benoit Delbecq, Guillaume Orti, Olivier Sens, Geoffroy Demasure, Hubert Dupont, Gilles Coronado puis Steve Argüelles et Stéphane Payen.

Ces rencontres fondamentales qui seront à l’origine de la création du Collectif Hask, détermineront nombre de ses collaborations et de ses projets, jusqu’à aujourd’hui.

En 2000, il s’installe à Brest pour construire la classe de Jazz du Conservatoire. C’est dans ce cadre qu’il crée et dirige, pendant 10 ans, le Nimbus Orkestra : orchestre pédagogique ayant permis à de nombreux élèves de prendre leur élan et à nombre de professionnels de venir se ressourcer. Cette direction pédagogique lui a permis d’inviter successivement, en résidence, les artistes : Benoit Delbecq, Guillaume Orti, Bo Van Der Werf, Stéphane Payen, Olivier Benoit, Fabrizio Cassol, Geoffroy Demasure, Malik Mezzadri et Steve Coleman.

Aujourd’hui, il enseigne dans ce même Conservatoire l’étude de la contrebasse et de l’improvisation.

Depuis 2010, il partage sa vie de musicien entre des projets liés au territoire breton avec l’ensemble de musiciens brestois Nautilis, le trio de l’accordéoniste Alan Madec, et des groupes internationaux comme Bonadventure Pencroff (Brest- Chicago) et The Bridge #7 (France-NewYork-Chicago) Il collabore ponctuellement dans d’autres ensembles Franco-Américain avec les musiciens : Joshua Abraham, Matt Bauder, Samuel Blazer, Hamid Drake, Taylor Ho Bynum, Mike Reed, Isaiah Spencer, Michael Zerang …

En 2014, il travaille à la création du trio Rouge dont il sera le leader aux côtés de Guillaume Orti et Simon Goubert.

Depuis le début de son activité musicale, il collabore ponctuellement à des ensembles de musique contemporaine et orchestres de musique classique, par intérêt pour le son de ces ensembles et la palette expressive de la contrebasse dans ces répertoires.

Depuis trois ans, parallèlement aux activités purement musicales, il travaille à la création d’un espace chorégraphique dédié à la relation musique/danse : La Dancing Playing Party.

Trompettiste né à Verdun (55) en 1968, Philippe CHAMPION joue ses premières notes à l’Harmonie Municipale de Verdun puis suit le cursus classique du Conservatoire à Rayonnement Régional de Metz et se forme en parallèle au jazz et aux musiques improvisées avec Joseph RAMACCI notamment.

Il joue pendant dix ans avec le Loris Binot septet. Pendant cette période, il a l’occasion de jouer avec Jef SICARD, Philippe PETRUCCIANI, Maurice MAGNONI, François LINDEMAN, Annick NOZATI, Laurent CUGNY et Steve LACY.

A son arrivée en Bretagne en 1997, il fonde le groupe Champ’Libre avec Peter GRITZ. Il joue pendant une dizaine d’années avec le Lulu Jazz Band et Les Repris de Justesse, petites formations de rue au style New-Orleans.

En 2005, il crée le duo Shampoing avec Nicolas POINTARD (CD Champêtre) et joue dans le sextet Apsis, en 2006 avec l’Art Ensemble of Brest et Farokestra et avec le quartet Némo en 2010.

Depuis 2010, il joue dans l’ensemble Nautilis et participe au programme ARCH (programme d’échange artistique entre musiciens américains et les membres de nautilis), et joue avec Taylor HO BYNUM, Ernest DAWKINS, Fred LONBERG- HOLM, Michael ZERANG, Famoudou DON MOYE, Mat LUX.

C’est dans ce cadre de qu’il rencontre Hamid DRAKE avec qui il décide de former un duo (CD Le chant des pierres)

En 2013, il se rend à CHICAGO pour y rencontrer des membres de l’A.A.C.M. (Association for the Advancement of Créative Musicians ) et participer au 3rd annual Fred Anderson birthday tribute. Il y joue avec Tatsu AOKI, Harrison BANKHEAD, Ernest DAWKINS, Hamid DRAKE mais aussi avec Jason ADASIEWICZ, Nate Mc BRIDE, Avreeayl RA, Josh BERGMAN, Fred JACKSON, Josh ABRHAMS , Isaiah SPENCER.

En octobre, de retour en France, il joue dans l’ensemble d’Ernest DAWKINS « I have a dream »

En 2015, avec l’ensemble Nautilis, il participe à la création du Third-Coast Ensemble (CD à paraître), dirigé par Rob MAZUREK avec Nicole MITCHELL, Jeff PARKER, Mazz SWIFT, Tomeka REID, Steve BERRY Lou MALOZZI, Irvin PIERCE et Avreeayl RA.

Cette même année, pendant une tournée du duo avec Hamid DRAKE, il expérimente avec RenPing SU-GOARZIN la rencontre entre les arts martiaux chinois et la musique improvisée. Et c’est en 2017, à l’occasion d’une résidence, qu’ils forment le Wushu trio (film à paraître).

C’est également en 2017 qu’il crée le Lipazz trio, en s’entourant d’Hugo POTTIN et Simon LE DOARÉ, où il compose ses propres standards.

ENSEIGNEMENT:

Avant d’arriver au CRR de Brest pour y développer l’enseignement du jazz et de l’improvisation à travers une pédagogie basée sur l’oralité et les pratiques collectives, il enseigne la trompette dans différentes structures de Lorraine dont le C.I.M. de Bar le Duc (55).

À Brest, il crée et dirige les grands ensembles Stratus, Cumulus et Tho-ub-Hu. Il participe plusieurs années à l’ensemble Nimbus avec Guillaume ORTI, Bo VAN DER WERF, Malik MEZZADRI.

Ces dernières années c’est autour de l’A.A.C.M qu’il dirige le grand ensemble jazz du CRR de Brest avec comme invités Douglas EWART, Famoudou DON MOYE, Mwata BOWDEN.

PROJETS ACTUELS :

Shampoing, duo avec Hamid Drake, Wushu trio, Lipazz trio, Simon Le Doaré sextet, ensemble Nautilis, Third Coast Ensemble, Moger Orchestra.

DISCOGRAPHIE:

  • « Moger Orchestra » (musiques têtues)
  • « Regards de Breizh » nautilis (Innacor)
  • « Pin Down The Instants » (offoron)
  • « le chant des pierres » (Marmouzic)
  • « Dale Cooper and the dictaphones » (Denovali records)
  • « Nautilis » Nautilis (Marmouzic)
  • « champêtre » Shampoing (offoron)
  • « Farokestra » Faro (auto-prod)
  • « marchin blues in Brittany » Les Repris de Justesse (entre scène et rue)
  • « Chanson française » Lulu Jazz Band (auto-prod)
  • « Kirk’s dreams, Hommage à Roland Kirk » Jazzam’bar et les canardssauvages (CIM011)

Il débute l’instrument à l’âge de 9 ans, et se tourne vers le Jazz et les musiques improvisées à la fin du siècle dernier, auprès de. Césarius Alvim, Steve Mc Craven Guillaume Orti, Benoît Delbecq, Carlos Zingaro, Fabrizio Cassol

Avec les groupes Oko, Shampoing, Art ensemble of Brest ou Rah-slup, il développe un jeu de batterie mêlant recherche timbrale et combinaisons polyrythmiques ; approche qu’il décline également dans d’autres esthétiques (pop, rock, musique bretonne, électronique…) avec les groupes Moger, Faro, Naab ou Faustine, ou avec d’autres disciplines (théâtre, danse, film muet) avec le spectacle Dékoeff, la compagnie Hiatus, For trink quartet…

Musicien sollicité en bretagne, il participe également à d’autres formations interrégionales ou internationales (Bonadventure Pencroff, Ayrad trio, Kami octet, Third coast ensemble…).

Aujourd’hui il dirige la création du Nautilis Nonet pour lequel il a composé l’intégralité du nouveau répertoire.

Tombé dans la fanfare tout petit, Matthias MAHLER débute un parcours cuivré aux côtés de son père trompettiste. La trompette et le tuba d’abord, son dernier mot sera le trombone. Il étudie l’instrument auprès de ses premiers maîtres, Charles HASSLER et Patrick HANSS puis au CNR de Stasbourg et au CNSM de Paris.

Après diverses expériences en musique de chambre et en orchestre symphonique il prend des chemins de traverses et privilégie les espaces de liberté et l’improvisation. Les rencontres avec François CORNELOUP, Marc DUCRET, Eric ECHAMPART et François RAULIN le confortent dans cette direction. Il est aujourd’hui actif dans les formations suivantes : laLittle Big Campagnie des Musiques à Ouïr dirigée parDenis CHAROLLES, X’tet et Ciné X ‘tet dirigés parBruno REGNIER, La Vie d’Issiba avec André MINVIELLE, Ozma,Taranta Babu, les Faux Frères…

Saxophoniste et Clarinettiste né en France, Robin Fincker (7/7/1980) a vécu plus de 10 ans a Londres et partage désormais son temps entre les scènes Britanniques et Françaises. Il a étudié à la Guildhall School of Music (Londres) et au Conservatoire Superieur de Musique de Paris (CNSM).

Instigateur de projet hyperactif et sideman demandé, son parcours est à l’image de son goût pour les expériences nouvelles ainsi que son désir de puiser librement dans un univers musical aux styles décloisonnés, où le jazz se mêle aux musiques improvisées, à la musique électronique ou au rock.

Depuis 2005 il co-lead le groupe Outhouse, devenu un des groupes « phare » de la jeune scène Londonienne mais s’est aussi fait remarquer par ses autres projets tels que Blink (son trio avec la pianiste Alcyona Mick) ou encore Splice, quartet d’improvisation post free-jazz investiguant les possibilités du laptop et du traitement en temps réel dans l’improvisation.

Féru de la notion de « groupe » en musique, il est aussi membre de Farm Job, Vincent Courtois trio : The Mediums, Hans Koller Large Ensemble, Surnatural Orchestra, Fringe Magnetic et l’Orchestre de Mlle Durin entre autres..

Il s’est aussi produit en concert ou en studio aux cotés d’Evan Parker, Bill Frisell, Hilmar Jensson, Vincent Courtois, Mikkel Ploug, Jeanne Added, Jeff Williams, Guillaume Roy, Paul Rogers, Brian Irvine, Mike Gibbs, Eve Risser….

Au cours des dernières années Robin a eu le plaisir de jouer extensivement sur la scène de jazz contemporain Européene et dans de multiples festivals tels que London Jazz Festival, Jazzdor Festival, Banlieues Bleues, Koktebel Jazz festival (Ukraine), Cheltenham Jazz Festival (U.K) , Bray Jaz Festival (Irl).

Sa discographie comporte plus de 25 disques dont 7 en leader/co-leader et sa musique à été plusieurs fois enregistrée pour des émissions de radio pour la BBC, Radio France ou WDR.

Parallèlement à ses activités d’instrumentiste et de compositeur, Robin fait partie des membres fondateurs du Loop Collective à Londres, collectif considéré aujourd’hui comme un véritable « moteur » de la scène Londonienne; Il à été sollicité pour participer à l’initiative Take V en 2009, bourse de développement destinée aux jeunes compositeurs de talent et il est intervenu en tant qu’enseignant à la Guildhall School of Music, la Royal Academy of Music le CNR de Strasbourg et le Birmingham Conservatoire sur les thèmes du rapport entre l’improvisation et l’écriture, la pratique du saxophone et le Jazz sous ses diverses formes.

Il rejoint l’ensemble Nautilis en juin 2016, à l’occasion de l’écriture d’un tout nouveau répertoire, composé par le batteur Nicolas Pointard.

Selected Discography :

As a leader/co-leader :
Tweedle Dee – Tweedle Dee (COAX 2013)
Blink – Twice (Babel 2011)
Splice – Lab (Loop 2011)
Outhouse – Straw, Sticks & Bricks (Babel 2010)
Outhouse – Ruhabi (Loop 2009)
Blink – Blink (Loop 2008)
Outhouse – Outhouse (Babel 2008)

As a Sideman:
Surnatural Orchestra – Profondo Rosso (Collectif Surnatural 2013)
Vincent Courtois – The Mediums (La Buissonne 2012)
Surnatural Orchestra – Pluir (Collectif Surnatural 2012)
Q – Q (Rude Awakening 2011)
Fringe Magnetic – Twistic (Loop 2011)
Hans Koller Ensemble w/ Bill Frisell – Cry, Want (PSI 2010)
Fringe Magnetic – Empty Spaces (Loop 2010)
Tassos Spiliotopoulos 4tet – Wait for Dusk (Konnex 2006)
Mike Garrick Orchestra w/ Norma Winstone – Yet another Spring (JazzAc 2006)

Download only :
Farm Job – Area (mini-Loop 2010)
Outhouse Ruhabi – Live @ Cafe Oto (mini-Loop 2009)
12 Tales from Abbey Rd – (mini-Loop 2007)

Céline Rivoal rejoint Nautilis pour la création Regard de Breizh (Nautilis joue Guy Le Querrec)

Céline Rivoal est accordéoniste et enseignante au conservatoire de Brest. Elle a mené une double formation musicale et musicologique.
Parallèlement à son activité pédagogique, elle se produit en concerts soliste et surtout en musique de chambre dans un répertoire qui va de la transcription à la création d’œuvres contemporaines en passant par l’improvisation.
Depuis plusieurs années, elle s’inscrit sur tout le territoire breton grâce à son implication dans la diffusion de son répertoire et dans les musiques improvisées, notamment avec le collectif « Libre Max ». Elle côtoie dans son parcours professionnel des musiciens comme Jean-Luc Capozzo, Hélène Labarrière, Joëlle Léandre, Sylvain Kassap et entame des collaborations avec des artistes comme Mikael Zerang et Dominique Jegou.