Deux musiciens issus de l’Ensemble Nautilis confrontent leurs idées et leurs compositions au sein du duo Energie Noire.

Nicolas Peoc’h (saxophone alto et flûte) est connu pour ces travaux et recherches au sein des groupes Oko et The Khu où il développe un langage musical initié par Steve Coleman et ses disciples. Vincent Raude (électronique) vient quant-à lui des musiques électro-acoustiques. Ses travaux sur le son et les textures lui ont permis de s’illustrer dans des domaines aussi divers que la danse contemporaine (Hiatus, Lola Gatt, Tango Sumo), le dub (Dub Design , Lower Groundz, Global Purpose), la techno (Upwellings) ou encore le Jazz (Nautilis, Arch ).

Cette rencontre est l’occasion pour les musiciens d’expérimenter et de développer une musique originale associant la science du groove et le langage du jazz dans un univers électronique afin d’ouvrir de nouvelles perspectives musicales pour l’expression de chacun. Parallèlement à un travail sur la forme « pure » du duo, Energie Noire multiplie depuis ses débuts les rencontres sur scène ou en studio avec des musiciens issus du jazz, du Hip-Hop, des musiques improvisées ou actuelles.

« LOITERING THE LOOP », enregistré en Novembre 2014 à Chicago, témoigne de l’univers résolument ouvert d’Energie Noire, convoquant l’imaginaire en puisant à la source des cultures urbaines et afro-américaine. « Solid Water », enregistré en France un an plus tard à la façon d’un « match retour » sortira sur le label Offoron Records au printemps 2016.

Sur scène, Energie Noire s’est produit en duo, mais également avec différents invités au gré des rencontres et affinités :
Steve Berry, Irvin Pearce, Dave Rempis, Khari B …

  ———

Et Après un premier disque salué par la critique, le duo Énergie Noire ne s’arrête pas en si bon chemin et revient déjà avec un nouvel EP sorti sur le label Offoron :

SOLID WATER

Un vinyle de quatre titres plus bruts et épurés que jamais, élaborant un groove radical et aride d’une terrible efficacité.

On vous laisse découvrir …

Et pour acheter le vynile, c’est par ici !