Share

×


CABARET ROCHER – teaser from Ensemble Nautilis on Vimeo.

Deux multi-clarinettistes majeurs en Bretagne ont imaginé cette musique libre et inspirée par le jazz, les musiques traditionnelles et les textures sonores imaginaires que l’improvisation permet de révéler.

Etienne Cabaret et Christophe Rocher se côtoient depuis de nombreuses années. L’idée de créer un répertoire métissé, traversé par les traditions mais aussi par un jazz moderne et libre donne ainsi naissance à une musique hybride qui navigue entre airs dansants et balades mélancoliques, sonorités bretonnes, balkaniques, free, jazz. Ce duo a été créé en 2018, ils ont tourné en Chine, en France, en Bretagne et sortent leur premier CD au printemps 2020. Un extension de ce duo verra le jour en septembre 2020 sous la forme d’un octet avec 4 soufflants (Etienne Cabaret, Christophe Rocher, Stéphane Payen et Régis Bunel) et une rythmique (Hélène Labarrière, Nicolas Pointard, Céline Rivoal, Christelle Sery), cet octet sera le fruit de ce duo Cabaret Rocher dont il jouera la musique réarrangée pour l’occasion, et matérialisera la rencontre entre deux collectifs importants en Bretagne poru les musique créatives : l’Ensemble Nautilis et la Compagnie des musiques Têtues.

 

Etienne Cabaret, largement connu pour ses faits de « treujeun gaol » (clarinette traditionnelle bretonne) développe à la clarinette basse un son électro-acoustique qui flirte avec le jazz, le rock ou la musique improvisée. Il a créé la Compagnie des Musiques Têtues et joue avec Moger, Arn, Gosseyn, Dièse3, … et fait ainsi circuler sa pratique musicale entre une multitude de genres, aux abords des musiques du monde et des traditions mais toujours avec une approche moderne et décomplexée.

Quant à Christophe Rocher, créateur et directeur de l’Ensemble Nautilis, il défend une certaine idée de l’improvisation, libre, décloisonnée, généreuse. Le clarinettiste joue depuis 25 ans avec les plus grands improvisateurs, Bernard Lubat, Hamid Drake, Rob Mazurek, Steve Coleman et crée sa propre musique au sein de l’Ensemble Nautilis . Il est aujourd’hui à la tête d’un programme d’échanges internationaux entre Brest et Montréal, mais aussi d’une série de projets qui mêlent arts et science, démarche évocatrice de cette idée que la musique n’a pas de frontières.